Qu’est-ce que l’infertilité ?

La définition de l’infertilité, c’est-à-dire la stérilité, est l’incapacité de concevoir malgré 2 à 3 rapports sexuels hebdomadaires durant 1 an au minimum sans utiliser de méthode de protection.

Comment détecter votre infertilité ?

kısırlık

L’infertilité développée sans être liée à une autre maladie ne provoque pas de symptômes réduisant la qualité de vie ou bien nécessitant un traitement. L’âge de la réalisation de l’infertilité est un critère très important lors de l’évaluation. Tandis que le processus de suspicion de l’infertilité chez les femmes de moins de 35 ans est d’un an, entre 35 et 39 ans cette durée diminue à 6 mois et après 40 ans à 3 mois. En cas de suspicion d’infertilité, vous devez absolument contacter un gynécologue expert ou un endocrinologue de la reproduction. Les analyses de sang, les analyses hormonales, la surveillance de la température du corps, la radiographie de l’utérus, la laparoscopie et l’hystéroscopie sont des techniques utilisées pour la femme. De plus, un examen génétique pour le diagnostic, une évaluation en termes de spermatozoïdes en prélevant du tissu des testicules de l’homme à des fins de diagnostic peuvent être nécessaires.

Relation âge et fertilité

L’âge de la personne a un effet direct sur la stérilité. À peu près tout le monde sait que le potentiel de reproduction des femmes diminue avec l’âge.

Bien qu’il ne soit pas au même niveau, des travaux effectués récemment font penser que l’âge de l’homme a également un effet sur l’infertilité.

Tandis que l’approche de ces dernières années était d’attendre au minimum 1 an pour pouvoir mentionner l’infertilité si l’âge de la femme était de moins de 30 ans, la nécessité d’une durée de 6 mois est démontrée pour la femme après 30 ans.

La différence la plus manifeste qui rend l’âge de la femme en tant que facteur très important est sa naissance avec des ovules qu’elle va produire durant toute sa vie. Le nombre d’ovules dans les ovaires est connu dès la naissance. Elle ne produira plus jamais de nouvelle cellule ovarienne durant sa vie. Avec l’adolescence, une partie des cellules ovariennes existantes commence à se développer. Tandis qu’une de ces cellules atteint sa pleine maturité, les autres perdent leurs fonctions. Cette cellule en pleine maturité est éjectée des ovaires par l’ovulation. Lorsque les cellules ovariennes sont épuisées, la ménopause commence. Durant le processus de vieillissement, les cellules ovariennes des ovaires sont également touchées par ce processus et les problèmes d’ADN sont plus répandus pour ces ovules âgés. Et les causes des problèmes d’ADN sont les suivantes :

  • Généralement les effets naturels de la vieillesse
  • Les facteurs environnementaux
  • Tout d’abord le développement de cellules ovariennes de qualité en tant que nécessité des mécanismes fonctionnant dans la structure de la femme et les cellules ovariennes de mauvaise qualité qui restent en dernier.

En raison de problèmes dans les matériels génétiques de ces cellules ovariennes, une fausse couche suite à une grossesse résultant de la fécondation d’ovules de ce type est très probable. De plus, comme l’équilibre hormonal change avec l’âge, les taux de réussite de grossesse diminuent chez les femmes âgées.

Chez les femmes consultant un médecin avec le désir d’avoir un enfant et surtout si l’âge est supérieur à 30 ans, il est nécessaire d’évaluer au premier plan la réserve ovarienne. Pour cette raison, le 3ème jour de la menstruation, l’hormone folliculostimulante (FSH) est contrôlée. Un taux d’hormone élevé est le signe d’une réserve ovarienne faible. Un autre test pour évaluer les ovaires est le test de l’hormone antimüllérienne (AMH). Comme l’AMH est produit seulement par des petits follicules en voie de développement, le niveau d’AMH dans le sang montre d’une manière significative la réserve ovarienne de la personne. Avec l’âge, la taille de la réserve de follicules microscopiques restants de la femme diminue. Cette baisse se reflète sur la réduction du nombre de follicules antraux dans le niveau d’AMH et de l’échographie. Enfin, l’image dans l’échographie transvaginale des ovaires donne également des informations très utiles concernant les fonctions des ovaires.

Evaluation de la réserve ovarienne de la patiente selon le niveau d’AMH

< 0.4 ng / ml ÇReserve ovarienne très faible, il ne faut pas essayer le traitement par la fécondation in vitro, le don d’ovule peut être envisagé.

0.7 – 1.0 ng / ml . Reserve ovarienne au-dessous de la normale-La grossesse doit être considérée comme une course contre la montre, la fécondation in vitro doit être essayée.

1.0 – 1.96 ng / ml Groupe Intermédiaire. Une décision doit être prise selon l’examen du couple, en cas de présence de facteurs à risque des traitements de fécondation in vitro pondérés doivent être mis au premier plan.

1.96 – 4.2 ng / ml. Reserve ovarienne normale. Le traitement est sélectionné selon les examens et les caractéristiques du couple. (Attente, insémination, traitement par la fécondation in vitro, etc…)

˃ 4.2 ng / ml Syndrome d’ovaires polykystiques (SOPK) possible, il existe un risque de OHSS lors du traitement.

 

Vieillesse chez les hommes

Les hommes sont très chanceux par rapport aux cellules reproductrices. Parce que les testicules d’un homme produisent du sperme à partir de l’adolescence et ce durant toute leur vie. Autrement dit, les spermatozoïdes qui sont les cellules reproductrices mâles ne s’épuisent jamais. Le cycle de production de spermatozoïdes dure 72 jours chez les hommes. C’est-à-dire, la production de spermatozoïdes à partir d’une cellule dure 72 jours. Pour cette raison la vieillesse n’a aucun effet négatif par rapport au sperme sur l’homme. Une étude effectuée récemment révèle pour la première fois qu’avec l’âge, le potentiel de production de l’homme diminue. Des études plus approfondies continuent à ce sujet.

Bien que la qualité des spermatozoïdes ne diminue pas, des problèmes de stérilité peuvent également apparaitre avec l’âge chez l’homme. Nous pouvons cités parmi les raisons :

  • Diminution de la production de testostérone
  • Augmentation des problèmes de prostate
  • Troubles de l’érection
  • Facteurs environnementaux
  • Réduction de la fréquence des rapports sexuels 

 
L’âge est un facteur important pour un homme ou une femme désirant avoir des enfants. Pour cette raison, il est recommandé aux couples de ne pas trop attendre pour avoir un enfant.

 

La stérilité n’est pas votre destin !

Les patients qui n’arrivent pas à procréer malgré tous les essais de fécondation in vitro sans succès, peuvent avoir la chance d’une excellente grossesse par le don d’ovule et de sperme. Ces taux sont beaucoup plus élevés par rapport aux grossesses obtenues avec leurs propres ovules et sperme. On pense que ceci est lié à l’absence de problème de stérilité des donneurs et de la production d’ovule et de sperme de qualité supérieure par rapport aux patients infertiles. Un taux de grossesse d’environ 60 à 70 % est obtenu avec le traitement par don.