Microsort Chypre- Choix du sexe

Microsort

Microsort est une pratique utilisée avant la micro injection (ICSI) ou l’insémination du sperme qui dissocie les spermatozoïdes en fonction de leurs chromosomes (X) et (Y) formant l’embryon garçon ou fille. Cette méthode permet une réussite de 80 % lors de la sélection du bébé masculin et 90 % lors de la sélection du bébé féminin. La méthode Microsort peut être réalisée avec l’insémination mais également avec le traitement par fécondation in vitro. De cette façon, un choix de sexe peut être pratiqué avec un coût moins élevés par rapport aux essais DPI.

Méthodes, Applications et Exemples de traitement

1. Microsort + Insémination (IIU)

Avec cette forme de traitement, la mère est suivie pour l’insémination selon son cycle menstruel. Lors de la fissuration de l’ovule, l’insémination est réalisée en utilisant les spermes dissociés par la méthode Microsort. Ainsi, si le couple souhaite être parent d’une fille, le taux de réussite est de 90 %, et pour un garçon de 80 %. Lors du traitement le taux de réussite concernant la grossesse varie selon l’âge de la patiente.

2. Microsort + Micro injection (ICSI)

Avec cette forme de traitement, la mère est mise sous la procédure d’augmentation des ovules selon son cycle menstruel sous la surveillance d’un médecin. Lorsque les cellules ovariennes atteignent un niveau suffisant, OPU (Collecte des ovocytes) est planifié au moyen d’une aiguille de ponction. Les cellules ovariennes collectées sont rassemblées et ensuite fécondés avec les spermatozoïdes dissociés selon la méthode Microsort et selon le choix du couple à propos du sexe. Ainsi si le couple souhaite être parent d’une fille, le taux de réussite est de 90 %, et pour un garçon, de 80 %. Lors du traitement le taux de réussite pour la grossesse varie selon l’âge de la patiente. Comme la procédure est pratiquée avec le traitement par Fécondation in vitro le taux de réussite pour la grossesse est beaucoup plus élevé par rapport à l’insémination (IIU)

3. Microsort + Micro injection (ICSI) + DPI

Avec cette forme de traitement, la mère est mise sous la procédure d’augmentation des ovules selon son cycle menstruel sous la surveillance d’un médecin. Lorsque les cellules ovariennes atteignent un niveau suffisant, OPU (Collecte des ovocytes) est planifié au moyen d’une aiguille de ponction. Les cellules ovariennes collectées sont rassemblées et ensuite fécondées avec les spermatozoïdes dissociés par la méthode Microsort selon le choix du couple à propos du sexe. Les embryons obtenus sont ensuite évalué du point de vue du sexe et des maladies chromosomiques (exemple : syndrome de down) par la méthode DPI. Ainsi le couple peut attendre un bébé ayant le sexe souhaité et en plein santé. Quand la procédure est réalisée avec des spermatozoïdes dissociés par la méthode Microsort, plusieurs embryons appartenant au sexe souhaité se forment. Ainsi la chance de sélectionner le nombre et la qualité d’embryon qui sera transféré à la patiente est augmentée.

Les différences principales et les avantages entre DPI + Microsort avec DPI

Lors des essais par fécondation in vitro avec DPI, sans utiliser la méthode Microsort les cellules prélevées pour la fécondation portent soit le chromosome X (Femelle) soit le chromosome Y (mâle). Pour cette raison, comme la fécondation est réalisée avec des spermatozoïdes sélectionnés aléatoirement lors de la procédure de la fécondation des ovules, le nombre d’embryon souhaité par le couple peut être limité.

Par exemple, 10 ovules ont été récupérés chez la patiente, les ovules ont été fécondés avec des spermatozoïdes sélectionnés aléatoirement sans utiliser la méthode Microsort. En général, on obtient comme résultat 50 % d’embryons masculins et 50 % d’embryons féminins. Soit 5 embryons femelles et 5 embryons mâles. Quand on pense que certains de ces embryons ne sont pas sains, nous constatons que le nombre d’embryons sains appartenant au sexe désiré peut être limité.

Mais Quand la fécondation est réalisée avec les spermes dissociés par la méthode Microsort

Par exemple, 10 ovules ont été prélevés chez la patiente, ces ovules ont été fécondés avec les spermatozoïdes dissociés par la méthode Microsort. Comme résultat, un taux de 80 à 90 % d’embryons ayant le sexe souhaité par le couple est obtenu. C’est-à-dire 8-9 embryons avec le sexe souhaité. Même si certains ont un problème de santé, posséder plusieurs autres embryons du sexe souhaité nous donne l’occasion d’augmenter la réussite de la grossesse et également de conserver par congélation les embryons restant pour une grossesse qui peut être planifiée plus tard.

EmailFacebookTwitterGoogle+