Stérilité chez la femme

Les causes de la stérilité chez la femme

1. Troubles ovariens

Les troubles de l’ovulation sont les causes de stérilité les plus fréquents chez la femme et quand on parle de trouble d’ovulation, il s’agit d’une anovulation (absence d’ovulation) ou bien d’une ovulation irrégulière ou peu fréquente. Des menstruations peu fréquentes ou l’absence de menstruations sont souvent des signes d’un trouble de l’ovulation, mais il est possible également d’avoir des troubles de l’ovulation même en cas de menstruations régulières. Les troubles de l’ovulation sont divisés principalement en trois groupes.

  • non sécrétion d’hormones par le tronc cérébral lié à la l’absence d’hormones stimulant la production des ovules dans les ovaires
  • non sécrétion d’hormones par le tronc cérébral lié à la l’absence d’hormones stimulant la production des ovules dans les ovaires ,
  • Syndrome des ovaires polykystiques

2. Trompes obstruées ou endommagées

Lorsque les trompes sont partiellement ou totalement obstruées, cela empêche le spermatozoïde de rencontrer l’ovule ce qui rend impossible la fécondation et la grossesse. Les dommages des trompes peuvent être liés à plusieurs raisons telles que des adhérences abdominales à la suite d’une infection, d’une endométriose, ou d’une opération. Dans les pays développés, les infections transmises sexuellement sont les causes les plus importantes des dommages des trompes. Également les germes de la tuberculose reçue durant l’enfance dans notre pays peuvent provoquer des dommages irréversibles.

3. Endométriose

L’endométriose peut être exprimée comme le développement hors de l’utérus du tissu qui tapisse la paroi interne de l’utérus (endométriose). L’endométriose saigne pendant la menstruation en devenant sensible aux hormones comme le tissu qui tapisse la paroi interne de l’utérus. Ces micros saignements, qui se produisent dans l’abdomen avec le temps, entrainent un état inflammatoire et causent des adhérences.

Lorsque l’endométriose est installée dans les ovaires, elle provoque la formation de kystes. Ces kystes sont appelés endométriomes. 50 % des femmes ayant de l’endométriose doivent suivre un traitement pour avoir des enfants. Sur environ 25 % des femmes se présentant pour des raisons d’infertilité, une endométriose est détectée.

4. Problèmes du col de l’utérus

Les anomalies structurales, les infections du col de l’utérus ou bien les troubles liés à la sécrétion (mucus) peuvent être à l’origine de la stérilité. Le mucus secrété par le col de l’utérus facilite le transport du sperme par la voie génitale. Le nombre et la qualité du mucus changent durant les cycles sous l’effet des hormones de l’œstrogène et de la progestérone. Les tumeurs bénignes comme les polypes ou les interventions générales appliquées dans cette région peuvent être à l’origine de la stérilité.

5. Causes allergiques

Les causes allergiques peuvent causer l’infertilité mais elles sont difficiles à diagnostiquer et à traiter. Etant donné que l’efficacité du traitement des affections allergiques et que les taux de grossesse chez les personnes traitées et non traitées sont très différents, la nécessité de les mesurer systématiquement est discutable.

6 . Traitement de l’infertilité chez la femme

La méthode de traitement est le traitement par la fécondation in Vitro pour des patientes souffrant de troubles ovariens, de trompes obstruées ou endommagées, d’endométriose, de problèmes liés au col de l’utérus. Pour ces raisons, les couples qui n’ont pas pu concevoir lors du traitement par la fécondation in vitro, peuvent avoir recours à un traitement par le don d’ovule (Transfert d’ovule) comme dernier recours pour avoir un enfant.